Rechercher
  • R Libérale-Conservatrice

France TV, aides à la presse : 4 milliards d'argent public !

La presse française, comme chacun sait, se veut impartiale et indépendante. C’est bien pour cela que l’Etat accorde à l’ensemble des médias des aides financières pour toutes les raisons (aides au pluralisme, aides à la diffusion, aides à la modernisation, fonds stratégique de développement, etc.).

Ainsi, tout ce qu’une entreprise privée absorbe dans ses dépenses, et qui est normal dans un marché en concurrence, est prétexte à quémander et distribuer l’argent du contribuable.


Petit panorama rapide de la distribution de vos impôts pour vos médias.


Premièrement, que serait la France sans son audiovisuel public ? Une télévision de (propagande) qualité où Elise Lucet peut tranquillement déverser ses Fake News sur l’Agriculture ou sur les inégalités Hommes/Femmes avec un salaire mensuel de 25 000 €. Une radio de qualité où les « humoristes » de France Inter crachent leur haine envers les « beaufs » contribuables, bon qu’à payer des impôts et la redevance de 138 € par an. Une radio de culture où l’on apprend comment être un bon marxiste décolonial.


Le coût total de l’audiovisuel public s’élève à 3,789 Mds €

Plus précisément, cela donne :


- France TV : 2,482 Mds €

- Arte : 281.1 M €

- Radio France : 599,6 M €

- France Médias Monde : 260.5 M €

- Institut National de l’Audiovisuel : 88.2 M €

- TV5 Monde : 77.7 M €

Mais l’Etat français, ne vous inquiétez pas, finance aussi les médias privés, et en particulier la presse écrite. Il faut en effet bien aider, avec l’argent public, la profession la plus détestée de France.

Tout d’abord l’Agence France Presse ou AFP, grand organe de presse qui permet à bon nombre de pigistes de s’éviter de chercher l’information par eux-mêmes. Organe indépendant, qui n’hésite pas à diffuser des Fake News, en particulier sur le président américain Donald Trump.

L’AFP coûte 139.5 M € au contribuable en 2020 !

Mais bien évidemment, notre Etat se doit d’aider tout le monde, tout ce qui peut exister en média.


Les fameuses aides à la presse représentent 110.9 M € !

Pour ces dernières, un petit top 10 des titres les plus aidés s’impose.


1) Aujourd’hui en France : 8.3 M €

2) Libération : 5.9 M €

3) Le Figaro : 5.7 M €

4) Le Monde : 5.1 M €

5) LA Croix : 4.5 M €

6) Ouest-France : 4.5 M €

7) L’Humanité : 4.2 M € pour les amis de Staline

8) L’Opinion : 2.4 M €

9) Les dernières nouvelles d’Alsace : 1.8 M €

10) Le Parisien : 1.7 M €


D’autres aides ou « fonds de soutien » existent également.

Parmi ces catégories :


- Le soutien aux médias de proximité : 1.6 M €

- Le soutien à l’expression radiophonique locale : 30.7 M €

- La compagnie internationale de radio et télévision : 1.7 M €

Coût total de l’ensemble du financement public aux médias : 284.4 M €

Ainsi, la presse et les médias coûtent plus de 4 Mds € aux contribuables français.

Alors, nous avons une solution à plusieurs bienfaits. En effet, elle permettrait d’économiser facilement 4 Mds € de dépenses publiques, de rendre 138 € de pouvoir d’achat aux français, de rendre véritablement indépendant toute la presse et tous les médias.

Pour tout cela, il est nécessaire de privatiser l’audiovisuel public et de supprimer toutes les aides à la presse et aux médias. Un média ne doit vivre que de ses abonnements, de ses revenus publicitaires, de dons comme Contrepoints, et surtout de la qualité des articles. Amis de gauche et dépensiers de l’argent des autres, prenaient exemple sur Médiapart !

Aymeric Belaud et Droite Eternelle

Bureau de Renaissance Libérale-Conservatrice



Source : Budget 2020 du ministère de la culture

105 vues0 commentaire